Pages

Rechercher dans ce blog

mercredi 29 décembre 2010

Mission G2 PRO : Etudes Géotechniques De Projet

Depuis le changement de la norme en novembre 2013, la mission G2 a été renommée G2 PRO

La mission géotechnique de type G2 se situe en phase projet. Elle étudie dans le détail des points sensibles du site, identifiés en phase G1 et réduit les risques principaux en dimensionnant des solutions adaptées. Ce type d’étude est précis et il doit s’appuyer sur des plans de phase projet. La mission G2 traite des points particuliers tels que des soutènements (enrochements, parois berlinoises, parois moulées,…), des fondations spéciales (colonnes ballastées, pieux, radiers,…) ou toute question géotechnique nécessitant une attention spéciale (tassement de semelles superficielles,…). 

Lors de ce type de mission, le géotechnicien peut demander un complément d’investigation afin d’augmenter la précision de son étude, par exemple en calant au mieux des caractéristiques mécaniques, des profondeurs d’horizons ou des niveaux d’eau. L’utilité pour le maître d’ouvrage ?

dimanche 28 novembre 2010

Mission G1 PGC et G2 AVP : Etudes Géotechniques Préalables

Depuis le changement de la norme en novembre 2013, les missions G11 et G12 ont été renommées respectivement G1 PGC et G2 AVP

Pour de nombreux non initiés, ces missions résument à elles seules l’ensemble de la géotechnique.
En effet, ce sont les missions les plus couramment demandées et les plus couramment exécutées. Elles sont la base du travail de la plupart des bureaux d’études et suffisent le plus souvent à des projets de type maison individuelle sans contraintes particulières du terrain.

Cependant, de plus en plus de maîtres d’ouvrages, sensibilisés aux intérêts d’une mission complète, souhaitent que ce type de mission de type G1 servent de base à leur chantier pour une mission intégrale. En effet, il serait judicieux de considérer ces premières investigations sur le site comme 

jeudi 11 novembre 2010

Granulométrie - Les Sols Grossiers

Les sols grenus (ou grossiers) sont en général pulvérulents. D’un point de vue granulométrique, ces sols sont définis (classification LCPC donnée en figure suivante) par une taille des particules supérieures à 0,08mm pour 50% du matériau minimum.
Pour caractériser précisément ces sols, d’autres caractères peuvent être donnés :
- Nature minéralogique (roche mère).
- Forme des grains.
- Mode de dépôt et tri granulométrique.
L’indice des vides des sols grossiers est

dimanche 7 novembre 2010

Comprendre La Norme NFP 94-500

La loi n°78-12 appelée loi Spinetta, mise en application le 4 janvier 1978, oblige le constructeur d’un ouvrage en bâtiment à effectuer une étude géotechnique. Cette loi traite des responsabilités et des assurances en précisant l’implication du constructeur en cas de vice de sol.


Suite à de nombreuses mises en cause des bureaux d’études en géotechnique, dues à un manque de cadre et à beaucoup de missions d’ampleur insuffisante, l’Union Syndicale Géotechnique (USG) (http://www.u-s-g.com/a décidé de créer des missions types.


dimanche 5 septembre 2010

Granulométrie - Les Sols Fins



Les sols dits « fins » sont la réunion de sols de différentes granulométries : les limons et les argiles. 50% des particules présentes ont donc une taille inférieure à 0,08mm selon la classification LCPC donnée ci-après :
Extrait de la classification LCPC concernant les sols fins.

L'indice de vide de ces sols est supérieur à 1 et leur porosité varie de 50% pour un limon inorganique à 80% pour une argile organique (Hough (1957) et Hansbo (1975))

Le Pénétromètre Statique

Après l'essai de pénétration dynamique, voyons l'essai de pénétration statique. Le principe : l'enfoncement d'une tige dans le sol. Alors la différence? l'enfoncement est réalisé en continu et à vitesse constante, il est couplé avec un enregistrement des paramètres.
Je recommande ce type d'essai, offrant une interprétation des résultats plus précises et plus fiable. 
Plusieurs types de machine existent :
Investigations au pénétromètre statique dynamique  lourd 20T
  • le pénétromètre statique léger : machine peu encombrante, profondeur d'investigation limitée par son poids
  • le pénétromètre statique-dynamique lourd : environ 18 à 20T, se présente sous la forme

mardi 17 août 2010

Le Pénétromètre Dynamique

Abordons le sujet des outils permettant de mesurer des caractéristiques mécaniques du sol.
Résultats d'un essai au pénétromètre dynamique
Le moins couteux mais le moins précis aussi est sans aucun doute le pénétromètre dynamique (léger ou lourd) qui permet d'obtenir une valeur : la résistance dynamique de pointe (QD), de laquelle se déduit la contrainte maximale admissible.  Il est très utilisé mais malheureusement pas toujours à bon escient.
Son principe repose sur une conception simple : une masse d'un poids défini (appelé mouton) est levée à une hauteur régulière et retombe sur une surface (l'enclume) qui transmet l'énergie de l'impact à un train de tige qui s'enfonce dans le sol.

vendredi 12 mars 2010

Géotechniques Et Sondages

De nombreux moyens sont à la disposition de la géotechnique afin de permettre la reconnaissance des terrains prospectés. Ils peuvent permettre de caractériser les différents horizons et ainsi mener à bien les projets confiés. L'étude de sol peut s'appuyer selon les cas, sur une reconnaissance de la nature du sol (sables, argiles, graviers,...), sur les caractéristiques mécaniques des couches rencontrées, sur la présence d'eau,...
Mes prochains post seront destinés à détailler chacun de ces moyens.

Reconnaissance des fondations d'une piscine :
seul accès par la piscine
Commençons tout d'abord avec le moyen le plus simple, mais aussi celui qui est utilisé dans une grande majorité des projets, il s'agit des sondages à la pelle mécanique. Ceux-ci permettent, de visualiser les différentes couches de sol sur les premiers mètres de terrain, d'apprécier la tenue des parois et les éventuelles venues d'eau, de réaliser des prélèvements pour des essais en laboratoire, de donner un ordre d'idée de la difficulté de creusement pour les futurs terrassements.
Ces sondages peuvent être effectués avec différents engins, depuis la mini-pelle

dimanche 7 mars 2010

Missions De La Géotechnique

Entrons tout de suite dans le vif du sujet, situons déjà les missions du géotechnicien.
Norme NFP 94-500
Celles-ci sont définies par la norme NF P 94-500 révisée en Décembre 2006 et dans laquelle a été supprimée la mission G0 qui regroupait auparavant : Exécution de sondages, essais et mesures géotechniques. Je joins à ce post, le document actualisé de la norme.
Je détaillerai chacune de ces missions dans des prochains post, à travers d'exemples que je tirerai de mon parcours professionnel.
Pour faire simple, chaque mission correspond à un stade d'avancement du projet de construction. Elles vont de G1 à G5, c'est à dire depuis les études préliminaires (en phase esquisse) de site, jusqu'à des interventions sur des bâtiments déjà construits ou en cours de chantier.

Quand Et Qui

A quel moment débute réellement la géotechnique? Si on ne restreint pas le sens du mot à sa définition moderne, je pense que l'on peut remonter aux périodes où l'homme sédentaire commence à vouloir implanter ses habitations sur des terrains peu favorables. A ce moment, il comprend qu'il ne peut pas bâtir n'importe quelle construction n'importe où sans adapter ses constructions au sol. L'être humain développe très tôt des systèmes de construction sur pieux ou pilotis. Les premières constructions sur pilotis datent apparemment de la période Néolithique et ont permis de développer des cités lacustres.
Ensuite, au delà du coté expérience et empirisme, progressivement des scientifiques ont tenté de fournir des explications mathématiques à la géotechnique, un des premiers et des plus connus est surement Charles Augustin de Coulomb (1736-1806) http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_de_Coulomb . Il peut être reconnu comme un précurseur de la géotechnique et tout du moins de la mécanique des sols moderne. Cet illustre ingénieur verra ses travaux poursuivis, complétés, réutilisés par des successeurs non moins brillants : William John Maquorn Rankine (1820-1872) ; Karl Terzaghi (1883-1963) ; Arthur Casagrande (1902-1981) ; et beaucoup d'autres par la suite.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Géotechnique

Photo personnelle : Psychedelic Bridge

samedi 6 mars 2010

Création

Difficile de savoir comment débuter pour ne pas vous faire fuir et tenter de vous captiver un minimum. Débutons par la base : une présentation de la géotechnique.
Alors commençons notre petit carnet :
Impossible de ne pas remonter à l'origine, à l'origine de l'Univers, de la matière, environ 13,7 milliards d'années, le fameux big-bang, si célèbre, si controversé et remis en cause. Qu'y a t il avant?? Aucune idée mais seulement des théories pour l'instant.
Giant's Causeway
De nombreuses transformations et réactions plus tard, nous voilà à seulement 4,57 milliards d'années de notre ère, un nuage de gaz tournant lentement sur lui même s'est condensé et donne alors naissance à notre système solaire et par conséquent à notre bonne vieille Terre. A cette période, il ne faut pas imaginer la planète que nous connaissons actuellement mais surement une sorte de volcan généralisé, des matériaux en fusion sur toute la surface, des impacts violents de planétoïdes de toute taille. Peu à peu, la température diminue, l'atmosphère est formée par dégazage des matériaux du magma. Une enveloppe de matériaux solides ainsi que les océans se forment.
La Terre est structurée, la vie apparait au niveau des océans et la géotechnique n'a pas encore lieu d'être.

Photo personnelle : Chaussée des Géants - Irlande - Orgues