Pages

Rechercher dans ce blog

jeudi 5 mai 2011

Zonage Sismique Et Classe De Sol

Depuis début mai 2011, un nouveau zonage sismique entre en vigueur en France. De nombreuses parties du pays, non concernées jusque là par une réglementation parasismique dans leurs constructions vont devoir s’adapter.

Modification de l'arrêté : la date de fin de période transitoire d'application des règles de construction parasismique applicables aux bâtiments est reportée jusqu'au 1er janvier 2014


Sismicité et bâtiment
Les bâtiments et ouvrages, dont le permis est déposé après le 1er mai 2011, ont donc l’obligation de répondre aux normes sismiques en vigueur. L’eurocode 8 (conception et dimensionnement des structures pour leur résistance au séisme) remplace progressivement son ancien équivalent le PS 92(calcul para-sismique), dont l’utilisation est encore valable jusqu’au 31 octobre 2012.

Zonage sismique en France
Le territoire français est maintenant réparti en 5 zones (1 à 5) :
-          En zone 1 (correspondant à l’ancienne zone 0), aucune prescription parasismique n’est à prendre en compte.
-          En zone 2 à 5 (correspondant aux anciennes zone Ia, Ib, II, III), on respectera les dispositions de l’eurocode 8 (selon le type de bâtiment).
Aléa sismique

Sismicité en France
Concernant la zone sismique, on trouvera l’aléa à retenir pour chaque commune sur le site www.prim.net rubrique « ma commune face aux risques ». D’un point de vue géologique,
certaines répartitions des zones de sismicité (qui évitent des zones à enjeux économiques) semblent peu compréhensibles.

Classes de sol
A part la zone de sismicité du projet, l’étude de sol doit aussi fournir la catégorie de sol du terrain en fonction des données mécaniques et géologiques obtenues après les investigations. Ces catégories définissent certaines exigences dans la conception et la construction des ouvrages neufs. Là, tout se complique.
Dans la nouvelle norme, les sols sont regroupés en 5 catégories (de A à E) dont le détail est donné dans la table ci-après.
Classe de sol - Sismicité

Etant donné que cette classification ne s’applique ni sur des caractères mécaniques précis, ni sur des bases géologiques concrètes, le choix devient très subjectif et dépendant de l’appréciation de chacun. Je me servirais donc des catégories de sols données dans le PS92, qui apportait une classification selon les résistances des sols (tableau ci-après). La classe E est plutôt incompréhensible et risque d’être un fourre tout, en effet qu’est ce qu’une couche superficielle, en géologie, en géotechnique ?? Je donne ci-dessus, une proposition personnelle, mélange entre l'ancien PS92 et la norme suisse SIA 261.
Type de sol selon le PS92


1 commentaire:

  1. philippe VINCENT6 juillet 2011 à 11:57

    bonjour

    Totalement d'accord avec vous, l'ancienne classification des sols du PS92 utilisait des paramètres courants, tels que le module, la pression limite, la résistance au pénétromètre statique...qu'on utilise quotidiennement en géotechnique

    la nouvelle nous sort un Vs et un Nspt non utilisé en France, et un Cu réalisé rarement pour de petits projets... de plus dans la description des sols, de nombreux profils ne rentrent pas dans les cases.... Alluvions molles de moins de 5 ml sur Marnes?

    Ph. VINCENT Géotechnicien

    RépondreSupprimer